Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fais dodo...

Fais dodo...

Le sommeil... un grand point d'interrogation pour tous les parents : le bébé "fera-t-il ses nuits" ?, pleurera-t-il beaucoup la nuit ?, aurons-nous du mal à l'endormir ? etc etc Beaucoup parte avec des à priori : jamais bébé ne dormira dans la chambre des parents et encore moins dans le lit ! Jamais nous ne l'endormirons dans les bras ! Nous le laisserons pleurer ! etc Mais comme dit une copine qui se reconnaitra : la maternité est parfois une réelle métamorphose. En tout cas, ça l'a été pour moi.

Mais quid du sommeil ? Déjà, c'est la première question que les gens nous posent : "Hou qu'il est mignon le bébé, il fait ses nuits ?" Et ça, à peine sorti de la maternité. Et là, la petite primi un peu perdue et épuisée par l'arrivée de ce bout de chou de répondre un timide "non". Chacun s'engouffre alors dans la brèche pour donner ses conseils : laisse le pleurer, ne le nourrit pas la nuit, réveille le la journée pour qu'il fasse la distinction jour/nuit, et autres inepties du même genre. Comme si c'était primordial que le bébé laisse dormir ses parents. Il y a quand même des choses plus importantes mais personne ne demande jamais si le bébé grossit bien, si sa tétée est efficace, si ses selles sont bien jaune grumeleuse (pour les bébés allaités), si les parents ont besoin d'aide (peu y pensent et pourtant... ca serait plus utile que de nous venir nous harceler avec la façon de faire dormir notre chérubin !).

Bien sûr, on a tous entendu parler de ces bébés qui dorment 10h d'affilées sans se réveiller dès la sortie de l'hôpital. Moi ca m'inquiéterait plus qu'autre chose ! Et je n'en ai jamais personnellement vu. C'est toujours la copine d'une copine qui a ce bébé extraterrestre. Puis, les mois passent et le bébé ne fait toujours pas NOS nuits (ses nuits à lui, il les fait, il vous remercie). Les commentaires continuent. On démoralise quand on apprend qu'untel a son bébé qui faisait des nuits de 12h à 1 mois, 2 mois etc. On se pose des questions, sur son lait, sur ses techniques ou sur nous tout simplement. On hésite : faut il lui donner un biberon avant le coucher ? Dois je le laisser pleurer la nuit ? Ou pour qu'il s'endorme le soir ? Est ce qu'il aurait besoin d'un doudou ? D'une tétine ? On doute, on tâtonne et finalement on se prend beaucoup trop la tête. On en oublie d'écouter notre instinct.

Et surtout on oublie qu'un bébé, ce n'est qu'un bébé qui dort comme il veut/peut. Lui ca lui suffit, il a la patate quand même, bien que ses parents n'arrivent pas à suivre le rythme. Puis en posant pleins de questions aux mamans qui ont des bébés dormeurs, on apprend que son bébé qui a fait ses nuits à 2 mois continue de se réveiller parce qu'il a perdu la sucette à 1 an et demi. Ha ? Faire ses nuits, ca ne signifie pas dormir plusieurs heures SANS se réveiller ? Du coup, ma fille qui mange à minuit puis à 6-7h, elle ferait ses nuits ? Malgré ses réveils sucette ou ses réveils terreur/maman-réconforte-moi ?

En fait je crois que la pression sociale est trop forte sur cette histoire de nuit. A tel point que parfois, j'en arrive à me demander si ma fille est normale. Pourtant elle n'a que 5 mois... Et cette pression est si forte que je n'arrive pas à me résoudre à dormir avec elle alors que clairement elle a besoin de contact la nuit et moi de sommeil ! Peur qu'elle prenne l'habitude surtout, peur que le papa finisse par en avoir marre de dormir à coté (à 3 dans le lit, ce n'est pas possible, personne ne dort bien, sauf bébé bien sûr...), peur du qu'endiraton et surtout peur de mal faire... Pourtant je crois que nous n'avons pas 36 possibilités : soit je dors avec et on dort, soit je la laisse dans sa chambre et je prie tous les soirs en vain pour dormir plus de 2h d'affilée...

Je crois que cette pression est la même pour celles dont le bébé ne s'endort pas seul. Laissez le pleurer vous dira-t-on ! Ne le prends pas dans les bras ! Ne lui mets pas de sucette/donne lui une sucette !

On se demande ce que nous faisons de mal. Moi je me dis, et si nous suivions nos tripes ? Et vous, qu'en pensez-vous ?

Cindy 21/03/2013 20:04

Complètement d'accord avec toi, il faut suivre son instinct et surtout le rythme de bébé. Mais la pression sociale est si forte...
Pour Fanny, j'écoutais trop les conseils de tout le monde ! Quand c'est bébé 1, on doute beaucoup + de soi alors qu'au 2ème on sent qu'on a vraiment gagné de l'expérience.
Donc pour Lola jme suis moins posé de questios et surtout j'ai beaucoup moins écouté les autres. Y'en avais toujours des conseils (des tonnes même) mais jdirais toujours "oui oui" et dans ma tête "c'est ça ouais" !
Avant d'être maman j'étais contre le cododo, jamais jn'aurais fais ça (d'ailleurs j'aurais même pas allaité)... Et finalement jme régale à dormir à coté de ma puce (son berceau est toujours collé à mon coté de lit, bon bientôt on va la mettre ds sa chambre quand même ^^ Pdt l'allaitement de nuit, elle s'endormait très souvent avec moi... Et aucun risque de l'écraser (même si ça fait toujours peur un peu) car à mon réveil, jn'avais pas bougé d'1 cm ! Bref, j'aime ton article

Laëtitia 15/03/2013 10:51

Tu as oublié aussi le "il ne faut JAMAIS l'endormir au sein". Ah ah ah... -_-'
À partir du moment ou moi j'ai accepté le faite qu'il n'était pas prêt à s'endormir tout seul et que l'endormir au sein ce n'était finalement pas si grave, tout s'est mieux passé. Au final le principal c'est qu'il soit bien, apaisé et heureux.

Il faut juste arriver à fermer les oreilles quand on dit "Pppppfff mais laisse le pleurer..." ou alors distribuer des coups de boules. ça défoule quand on manque de sommeil....

Gaëlle 13/03/2013 23:12

Je suis la maman du bébé extraterrestre :p
Au départ, je l'ai réveillé sur conseils des dames de l'hôpital pour le nourrir, puis j'ai tenté pour voir ce que ça donnait. Et c'était chouette.
Pour qu'il fasse la différence jour/nuit, la seule chose que j'ai "faite", c'est que la journée, je ne fermais pas les volets, uniquement pour la nuit, hasard ou pas, ça a été intégré. Après, comme toutes, j'ai eu des nuits coupées parfois, et bien plus tard (2 ans passés), les terreurs nocturnes où Gabriel hurlait à la mort, terrorisé par je ne sais quoi.
On verra en Juin si le petit C. est comme son frère (ou pas!!!).

Chloé 13/03/2013 17:03

Je rentre du boulot... petite pause PC... et quel plaisir de te lire ! Surtout sur cette question... (et c'te dédicace :-) !)
Les gens, arrêtez de nous faire suer !!!!!! Vous nous foutez une pression énorme !!!!!! Mon fils, endormi dans les bras jusqu'à ses 3 mois, et puis du jour au lendemain, s'endort dans son lit, et bien souvent avec un grand sourire... Mon fils, réveillé au moins (strict minimum...) 2 fois chaque nuit, tétée à chaque réveil... Et puis à ses 5 mois, il fait ses nuits... Faisons leur confiance, un jour, ça vient... Laissons leur le temps (même si c'est bien plus facile à dire qu' à faire... mais si l'environnement nous répétait de leur faire confiance plutôt que de nous mettre la pression sur l'anormalité de nos bébés qui ne font pas leurs nuits, sûre que ça nous aiderait !). Non non, mon fils n'est pas capricieux, je ne l'ai pas laissé pleuré (j'ai essayé hein, sur les bons conseils "des gens" mais une fois ou deux m'a largement suffit), je l'ai endormi dans les bras tant qu'il en avait besoin, je suis allée le voir à chaque réveil nocturne... et désormais c'est un vrai bonheur... Tout arrive... Pour le deuxième, sûre que je me ferais davantage confiance !

Mamounette 13/03/2013 17:14

Ha le laissez pleurer. J'ai essayé aussi. J'ai pleuré autant qu'elle... 2 fois ca nous a suffit mon mari et moi (le vaccin et le rappel :p).
Merci pour tes compliments en tout cas. Au moins je n'écris pas pour rien :D