Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'art du coucher

L'art du coucher

Être parent, c'est tout un art. Et le plus difficile à maîtriser, c'est l'art du coucher. Plus tôt on le maîtrise mieux c'est. Mais au final c'est le petit monstre qui décide. Qui n'a jamais vécu une soirée difficile ?

Il est tard. Tout le monde est fatigué, que dis-je, épuisé ! et bébé dort enfin... dans les bras de maman ! Vous croyiez que chanter des berceuses, faire les 100pas, bercer bébé, donner le sein allaient être le plus difficile ? Raté ! Endormir le monstre n'est que la face visible de l'iceberg. Il faut maintenant le poser...

Va alors s'en suivre une danse de sioux. Tout d'abord, si vous n'avez pas été prévoyants (pauvres inconscients !) vous allez devoir mettre la turbulette. Ça arrive au début. Mais je vous rassure, très vite on prend le pli de ne plus l'oublier. Pour ne pas réveiller votre progéniture, il vaut mieux la chauffer. J'espère pour vous que le papa est dans le coin pour y mettre un coup de sèche cheveu ! Sinon sur le radiateur et on patiente.

Puis on peut chauffer un peu le lit, là où bébé posera sa tête. Ou pas. A voir en fonction de vos bébés. Maintenant il faut lâcher votre progéniture. Si, comme ici, votre bébé ne s'endormait qu'en foetus contre vous (donc droit), il va falloir le basculer. Quel parent n'a pas fait ce changement de position, centimètre par centimètre en se penchant le plus possible avec son bébé jusqu'à parfois limite s'allonger sur le lit pour qu'il garde la chaleur ?

Bébé est posé ? Ouf, une étape de faite et pas des moindres ! Mais maintenant, il faut vous en écarter. Pareil, centimètre par centimètre, en remplaçant notre corps chaud par le dessus de la turbulette (qui devrait être encore tiède parce que chauffée tout à l'heure). L'idéal c'est encore de garder la tête de bébé dans votre main de vous relever avant de la bouger.

Vous êtes debout ? Super ! Le mieux c'est de ne toujours pas bouger votre main proche de la tête. Mais, pour refermer la gigoteuse, j'espère pour vous que papa peut vous aider ! Délicatement, les pressions et la fermeture éclair. En attendant, vous aurez surement une petite suée !

Et enfin cette fameuse main. Tout doucement, millimètre par millimètre. En la remplaçant par un doudou plat, ou pas. Courage ! Des fois ça se compte en plusieurs minutes avant de libérer cette main. Parfois, il est même nécessaire que papa tienne les bras de bébé pour éviter le vilain réflexe de Moro qui réveille le gnome 4 fois sur 5.

Votre main est libre ? Bravo, vous pouvez maintenant vous couchez ou allez vous poser, prendre une douche, manger, ou mieux, en profiter pour aller aux toilettes (attention à la chasse d'eau si les cabinets sont proches de la chambre !). Et là en partant, votre cheville craque (ouais je suis une spécialiste des chevilles qui craquent. Mais ca marche aussi avec une latte de bois, les gonds de la porte, le chien qui aboie, le voisin qui fait démarrer sa harley sous les fenêtres, la voiture qui klaxonne, le téléphone qui sonne/vibre, etc, etc). Et votre gentil amour a les bras qui battent l'air et, une demi seconde plus tard, pousse un gentil rugissement vous faisant comprendre que oui il est réveillé et que non il n'est pas content d'être seul !

Voyez les choses du bon côté, bébé est déjà dans sa turbulette cette fois et vous avez la technique pour le poser !

PS : Et non bercer bébé proche du mur ou des barreaux du lit n'est PAS une option pour l'endormir plus vite !

Cindy 28/04/2013 01:50

MDr, trop vrai tout ça !

Chloé 28/04/2013 00:24

C'est tout à fait ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!