Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA QUESTION SCIENTIFIQUE DU JOUR : ALLAITEMENT ET ANTICORPS

LA QUESTION SCIENTIFIQUE DU JOUR : ALLAITEMENT ET ANTICORPS

Voici un article écrit par Karine, issu de son blog : http://lallaitementtoutunart.wordpress.com/about/

Merci à elle de m'avoir répondu et de m'avoir permis de mettre son article ici !

Question scientifique, d’une maman : (c'est moi la maman)

Je ne sais pas si les conseillères en allaitement pourront me répondre. Je lis souvent qu’une maman malade donne ses anticorps à son bébé, l’aidant à lutter aussi contre la même maladie s’il venait à la contracter. Or le lait va dans l’estomac, pH acide. Et par expérience (je travaille avec des anticorps) je sais que les anticorps sont des protéines très fragiles qui ne supportent pas, pour la plupart un pH aussi acide, provoquant leur dénaturation et donc leur inactivation. Donc je ne comprends pas très bien comment les anticorps contenus dans le lait maternel peut aider l’enfant. Sauriez vous me répondre ? C’était la question casse pieds du jour

Réponse :

Ce sont essentiellement des immunoglobines A que l’on appelle les igA, ce sont ces immunoglobines qui fournissent les anticorps. Et comme les igA sont en masse, elles tapissent la muqueuse intestinale du bébé, ce qui le protège des micro-organismes extérieurs. La flore intestinale d’un bébé exclusivement allaité est bien moins acide que celle d’un bb au Lait artificiel.

Le lait maternel contient une bactérie inoffensive, le «lactobacille bifidus».

Ce microbe* empêche la croissance de bactéries étrangères (le plus souvent
pathogènes) au sein des intestins du nourrisson. Ce qui fait que les anticorps sont donc passifs… mais le lait maternel possède aussi une protection active, c’est à dire qu’il stimule le système immunitaire du bébé.

On peut donc penser que dès l’introduction de solides, l’estomac de bébé devrait s’acidifier et commencer à se parer d’enzymes de digestion. Peut on alors penser qu’après la diversification, le pouvoir immunitaire du Lait Maternel est réduit ? Oui, comme on le sait, enfin on en parle de plus en plus, l’intestin a un rôle important dans le système immunitaire, c’est pour cette raison que l’on parle beaucoup de probiotiques en ce moment. On pourrait donc penser effectivement que le Lait Maternel remplit son rôle à 100% jusqu’à ce que les solides soient introduits, soit normalement vers 6 mois, après cela le système immunitaire du bébé jouera son rôle seul. Cependant le Lait Maternel jouera lui le rôle de probiotiques et aidera à lutter contre d’éventuel microbes. Tel que les gastro-entérites, le Lait Maternel est le meilleur anti-infectieux intetinal.

Le Lait Maternel contient des bifidobactéries et lactobacilles qui vont directement dans la flore intestinale et offre au bébé une meilleure protection contre les infections gastro-intestinales.

La microflore intestinale joue un rôle important sur le fonctionnement du système digestif et du système immunitaire.

Le Lait Maternel empêche la prolifération des germes pathogènes.

  • Il empêche la prolifération des germes pathogènes, par son effet « bactériostatique ».
  • Il facilite la destruction des germes pathogènes, par son effet « bactéricide ».
  • Il inhibe l’adhésion des germes aux parois muqueuses.
  • Il diminue la perméabilité de la muqueuse intestinale aux germes et aux antigènes.
  • Il stimule la production de facteurs immuno-modulateurs.

Chez le prématuré, le lait maternel prévient la survenue d’une entérocolite ulcéro-nécrosante, qui est une atteinte infectieuse gravissime. Il est d’ailleurs prouvé que, chez les bébés allaités, les gastro-entérites sont moins sévères et moins longues.

A la naissance le tube digestif du bébé est stérile. Il est rapidement colonisé dès qu’il est en contact avec l’environnement. La flore intestinale se met rapidement en place dès les premières heures de vie, d’où l’utilité d’une tétée dès la naissance afin que le nouveau né reçoive le colostrum au plus vite, pour éviter la colonisation des mauvaises bactéries. Un seul biberon de lait artificiel peut modifier la flore intestinale du nouveau né et réduire considérablement l’effet immunitaire, pendant au moins 2 semaines.

Il est donc important d’en prendre conscience et si vous avez trop de lait, Mesdames, pensez aux lactariums. Si du Lait Artificiel est introduit alors la flore est modifiée et ne joue plus le même rôle, la flore intestinale d’un bébé ressemble à celle de l’adulte à l’âge de 2 ans.

Il faut donc noter qu’en cas de diarrhée, de gastro-entérite, il est inutile de stopper l’allaitement, mais bien au contraire continuer à donner autant de tétées que le bébé désire, afin qu’il ne se déshydrate pas, et que l’effet anti-infectieux du lait maternel fasse son rôle, cependant si le médecin vous demande de stopper les laitages, et bien c’est à vous de ne plus en prendre pendant la gatro-entérite de votre bébé, car le lactose du lait de vache qui passe dans votre lait, peut effectivement aggraver la situation.

Les maladies auto-immunes pourraient être moins fréquentes, si la muqueuse intestinale, dans l’enfance, n’était pas perturbée par certains facteurs alimentaires.

Et enfin : AUCUN LAIT ARTIFICIEL NE PERMET DE REPRODUIRE LES EFFETS IMMUNOLOGIQUES DU LAIT MATERNEL.

On peut donc en conclure que les bébés allaités risquent d’être moins malades que les bébés nourris au lait artificiel.

Mes remarques à moi sur l'article

* Le terme microbe me déplait fortement. Lactobacille est une bactérie. Mais toutes les bactéries ne sont pas dangereuses pour la santé.