Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Inepties sur les couches lavables... Ou comment faire de la désinformation !

Inepties sur les couches lavables... Ou comment faire de la désinformation !

J'ai eu l'occasion de lire un article de la fameuse revue Famili concernant les couches lavables, article qui m'a fait hurlée. Je vais donc vous en faire une critique et démonter ce torchon de d'inepties...

L'article s'appelle : 5 raisons de ne pas céder aux couches lavables

Céder ? Déjà, ça commence mal. Ca n'aide pas à faire un choix objectif, alors que le titre lui même présente un tel parti pris.

  • Ecolos, non toxiques... Les couches lavables sont à la mode! Pourtant, elles ont des inconvénients et ne sont pas forcément très confortables pour l'enfant. Les 5 points négatifs des couches lavables.

Bien, Mme Giraudet, je crois que nous n'allons pas être copines. Pas confortable pour l'enfant ? Ha bon ? Ma fille ne s'en plaint pas et pourtant à 6 mois et quelques, quand quelque chose ne lui convient pas, elle me le fait savoir... Voyons voir quelles sont ses fameuses 5 raisons...

1. Les couches lavables ne sont pas si écologiques !

L'argument principal des couches lavables, c'est leur côté écologique. Certes, cela fait moins de déchets. Mais il faut bien les laver ces couches. A la machine en général ! Et là,on consomme plus d'eau et des produits de lavage - pour rappel, on ne peut pas laver les couches lavables avec des noix de lavage ou autres produits de lavage écologiques - dont les résidus finissent dans la nature. En outre, parfois, pour que les couches lavables soient bien lavées, il faut un rinçage en machine avant le lavage. Ajoutons le fait que les parents font tremper les couches lavables dans de l'eau avant de les laver et qu'il fait changer l'eau du seau à couches plusieurs fois si on les conserve 2 ou 3 jours. Au final, une sur-consommation d'eau et d'électricité pas vraiment écolo ! D'ailleurs, une étude menée au Royaume-Uni a montré que les couches lavables avaient aussi un impact environnemental (1).

Oui oui on lave nos couches à la machine. Parce que couches lavables ne signifie pas lavoir public hein. Alors oui c'est sur que nous consommons de l'eau et des produits de lavages. MAIS, tout d'abord ca tourne avec mes machines habituelles. Je ne fais jamais de machine exprès pour mes couches. Et elles prennent très peu de place (moins qu'un jean). De plus, Mme Giraudet nous explique qu'elles ne peuvent pas être lavées avec un produit de lavage écologique. Ha ? Certes j'utilise de la lessive et pas des noix, mais j'utilise une lessive écologique !

Un rinçage avant lavage ? Non pour ma part, aucun prélavage n’est nécessaire. Au pire, je fais un rapide rinçage à la main si jamais un caca avait débordé. Personnellement je stocke mes couches à sec, sans eau. Ca évite la prolifération bactérienne. Ouf, je ne fais donc aucune surconsommation d'eau et d'électricité ! Mes CL sont donc bien écologiques chez nous.

De plus Apolline (oui je vais utiliser son petit prénom) a oublié de mentionner la pollution nécessaire pour la fabrication des couches jetables ! Oui en terme d'eau et d'électricité, les jetables vont coûter beaucoup plus cher à l'environnement que les lavages de CL. Sans oublier que si on se met au CL au premier enfant, les autres pourront bénéficier de ses mêmes couches et on rajoute encore au volet écologique. Bref, je crois que notre chère journaliste (?) aurait besoin de revoir sa copie sur ce point.

Pour l'étude britannique, elle a été assez largement décriée par suffisamment de monde. Vous voulez plus d'info ? RDV ici où l'étude est critiquée. De plus Famili a même publié un article en Juillet 2012 qui concluait qu'"aucune étude récente n'est capable de véritablement trancher sur la question." Niveau cohérence dans le journal, on repassera hein...

2. L’utilisation des couches lavables est complexe et elle demande beaucoup de temps enentretien !

"Le vocabulaire très technique peut mettre en difficulté les parents" estime Anne Lorans, puéricultrice. Et oui, pas facile de s'y retrouver entre inserts, voile de bourrette, décrassage, seau de stockage, couche à poche... "La technique aussi est compliquée", ajoute la spécialiste. "Il faut monter les couches lavables (sauf celles tout-en-un) : culotte, couche, insert, papier" explique-t-elle. Et puis, les couches lavables, c'est plus d'entretien et plus de place à leur consacrer. Imaginez : vous avez 7 ou 8 couches lavables sales. Vous les tockez car vous attendez qu'il y en ait une quantité suffisante pour faire une lessive. Outre l'odeur, pas très agréable avouons-le, cela prend de la place. Une fois lavées, elles sont longues à faire sécher. A nouveau, celaprend de la place ! Déjà qu'avec un bébé à la maison, la quantité de linge à étendre est conséquente ! Mais en plus de devoir laver et faire sécher vos couches lavables, vous devrez penser à les "décrasser" tous les 2 ou 3 mois. Opération qui consiste à faire tremper vos couches et à les laver avec des cristaux de soude. Encore du trempage et une machine à prévoir ! Bref, "c'est un peu la corvée", estime Anne Lorans.

Alors le vocabulaire peut effectivement paraître barbare. Mais avant d'être mère les mots brassière, gigoteuse, layette et body me paraissait tout autant barbare ! Comme chaque fois qu'on apprend de nouvelles choses, on découvre le vocabulaire qui va avec. Et la technique compliquée ? Alors serions-nous assez stupide pour non seulement ne pas apprendre 3 mots mais en plus ne pas savoir assembler une couche ? Croyez moi, mettre un body et un pyj à un nouveau né m'a paru bien plus compliqué que de monter mes couches ! (au moins 5 pressions à mettre pour mes TE2 !).

Le stockage ? Mais madame la puéricultrice, j'ai un seau pour ça ! Ca ne sent ni l'urine, ni les fèces chez moi, je vous en remercie.

Longue à faire sécher ? Tiens donc... Les modèles TE 1 peut être. Mais mes TE2 sèchent aussi vite que mon linge en coton. On choisit le modèle de couches en fonction de nos exigences. L'un de mes critères était justement de choisir des couches qui sèchent rapidement, n'étant pas doté de sèche linge. Quant à la question de place, elles me prennent moins de place que les bodys ou les vêtements de mademoiselle...

Personnellement, après 6 mois d'utilisation intensive, je n'ai toujours pas eu besoin de décrasser mes couches. Et les cristaux de soudes font parti des meilleures recettes pour flinguer nos couches lavables. M'enfin, j'dis ça, j'dis rien, hein... Alors Mme Lorans, toute puéricultrice que vous êtes, je pense que vous n'utilisez pas de CL.

3. Les couches lavables peuvent aussi entraîner des rougeurs et des allergies

On entend souvent que les couches lavables sont plus douces pour la peau de bébé que des couches jetables. Certes, elles ne contiennent pas de produits chimiques, mais les résidus de lessive dans les fibres du tissu peuvent entraîner des rougeurs et des allergies, tout comme le fait d'être sur du tissu humide non absorbant. "On voit des érythèmes fessiers graves liés au port de couches lavables" indique le Dr Audrey Lasek-Duriez, dermato-pédiatre et allergologue au Groupe Hospitalier de l'Institut Catholique de Lille. "Le bébé peut aussi être allergique aux fils de nylon qui servent à coudre les couches lavables" ajoute Anne Lorans.

Alors à ce stade, on peut se demander si la journaliste se moque de nous. Les résidus de lessives des CL peuvent entraîner des allergies ? Mais que dans les CL bien entendu ! Pas dans tous les vêtements qui peuvent être en contact avec la peau fragile de bébé ! A ce que je sache, toutes les mamans de bébés qui ont la peau atopique ne sont pas toutes utilisatrices de CL. Apparemment on continue de nous prendre pour des idiots : changer de lessive n'est apparemment pas une option, les rougeurs et allergies sont uniquement dus aux couches...

Si les inepties du début auraient pu être attribuées à une méconnaissance, j'ai vraiment la désagréable impression à ce stade de l'article qu'Apolline est de la mauvaise foi la plus absolue. Quant aux érythèmes, il n'est pas obligatoire d'utiliser des CL pour ça. Ma fille a plus les fesses rouges lorsque j'utilise des jetables que des lavables.

Et enfin, l'allergie au fils de nylon, là, c'est la goutte d'eau ! Mais Anne Lorans ferait mieux de regarder combien d'enfants font des allergies aux couches jetables avant de nous parler d'allergies aux fils des lavables...

4. Les couches lavables sont plus encombrantes pour le bébé !

Les couches lavables sont plus volumineuses que les couches jetables. C'est moins facile pour habiller bébé - il faut des pantalons et bodys en taille supérieure ! - et celui-ci risque d'être entravé dans ses mouvements avec des vêtements normalement à sa taille. "On peut se demander si les couches lavables sont bonnes pour le bien-être de l'enfant" souligne Anne Lorans. "D'autant plus qu'on ne peut pas mettre de crème pour le siège avec ce type de couches", ajoute-t-elle.

L'argument de la taille est une demi vérité. Il faut avouer que suivant le modèle de CL que l'on utilise, il peut être nécessaire de passer à une taille au dessus en pantalon. Ici, j'utilise des évolutives qui font de la naissance à la propreté. Elles sont forcément plus volumineuses. Mais des couches non évolutives ne sont pas si encombrantes ! Sincèrement, quel est le vrai désavantage à prendre une taille au dessus en vêtement ? Nous ca nous gênerait de mettre du 40 au lieu du 38. Mais un bébé, mettre du 6 mois ou du 9 ? Nos bébés y passeront de toute façon ;) L'argument des vêtements trop grands qui entravent la liberté ? J'ai envie de dire qu'on continue de nous prendre pour des buses...

Les CL, mauvaises pour le bien-être de l'enfant ? Outch, je suis une mauvaise mère qui s'assume alors... Qu'en a la crème pour le siège déconseillée, encore une fois Mme Lorans, vous n'utilisez pas de couches lavables. A part des crèmes très grasse genre Mitosyl (un médicament et pas un crème à utiliser tous les jours), il n'y a pas de contrindication aux crèmes de siège Ma fille est largement tartinée de liniment à chaque change, merci Madame la puéricultrice !

5. Le bébé doit être changé plus souvent avec des couches lavables !

Changer les couches, on y passe beaucoup de temps, pendant au moins deux ans. Alors, êtes-vous prêts à changer vos enfants plus souvent ? Car un bébé avec une couche lavable doit être changé plus souvent que s'il portait des couches jetables ! La macération dans le tissu humide risque en effet d'entraîner des érythèmes fessiers. "Le temps de change est en outre plus long pour les couches lavables avec plusieurs éléments" ajoute Anne Lorans. Ajoutez à cela qu'il y a très souvent des fuites avec les couches lavables. "Si tout est fait correctement, cela ne devrait pas être le cas mais c'est difficile de faire tout bien" souligne Anne Lorans.

Je ne change pas ma fille plus souvent en lavables qu'en jetable. Mais d'où sortent ses arguments ? C'est du grand n'importe quoi ! Et quand bébé décide qu'il attendait la couche propre pour faire un gros caca (ou pour le terminer), je suis bien moins verte qu'elle me salisse une couche lavable propre que de rejeter une nouvelle jetable.

Des fuites ? Il parait oui. Je n'ai jamais eu ce problème mais j'ai rencontré des mamans qui avaient des soucis. Mais cela vient de la morphologie du bébé. Certaines marques de CL ne conviennent pas à certaines morphologies. Comme certaines marques de jetables ne correspondent pas à certaines morphologies ! Mais ça, Apolline ne nous en parle pas, hein...

Difficile de faire tout bien ? Oui Mme Lorans, je crois que les lavables sont trop difficiles pour vous... Ici ca va merci !

Bref, les couches lavables, c'est plus de travail pour vous !

Non ce n'est pas plus de travail !!! Je suis une feignante. Je ne l'aurais pas fait sinon.

En tout cas je suis heureuse de savoir que j'ai le choix et qu'il y a quand même des avantages aux CL (on n'aura pas cru...).

Petit point qui m'a fait tiquer : choisir les lavables pour une question de place ??? Pourtant plus haut on nous parle de la place que prennent les lavables ! La "journaliste" aurait elle oublié de mentionner que le stockage des cartons de jetables prend autant voir plus de place et que finalement les CL ne nous encombrent pas tant que ça ?

L'important est de ne pas dramatiser hein. Là nous sommes d'accord. Mais avec un article pareil, on pourrait diaboliser les utilisateurs de lavables. Mais Apolline se permet une piqure de rappel : avec les jetables bébé aura les fesses au sec ! Il faudra qu'elle m'explique pourquoi ma fille a la peau humide en jetable et sèche en lavable alors. Jetable ou lavable, effectivement, c'est une question de choix. Mais après un article comme celui de Famili, le choix est un peu biaisé. Je ne peux qu'inviter les curieux à se renseigner trèèèès sérieusement sur les inconvénients et les avantages des lavables. Nous, on a choisi !

PS : Je vous mets le lien de l'article de Famili pour donner ma source mais tout est copié ici. Pas la peine d'aller faire de la pub à Famili en allant lire leur article.

Marie 26/06/2014 09:16

Bonjour, merci pour les commentaires. Je viens de passer aux couches lavable pour ma petite 4ème de 5 mois, j'avais hésité pour le 3ème mais la peur de me compliquer la vie m'avait rebutée. Finalement je suis très contente du changement, en gros: pas plus de fuites qu'en jetable (1 fois en 3 jours et pas la nuit,), ravie pour le stockage car je croyais que cela prendrai plus de place mais non en fait, voire même moins. En jetable j'avais une poubelle spéciale pour jeter les couches donc elle s'est transformée en seau de stockage et les couches lavables ne prennent pas plus de places qu'un paquet de jetable. Je me sens mieux de ne plus mettre un gros sac de poubelle qui pue dans les poubelles communes de l'immeuble! J'avais peur du côté non écolo du lavage des couches mais je n'avais pas pensé à la consommation d'eau nécessaire à la fabrication des jetables + le déchet engendré. Il faut juste s'organiser un peu au début mais on prend vite le coup de main. Je ne change pas plus souvent ma fille et elle n'a pas d’érythème mais elle n'en avait pas non plus en jetable. Je continue à lui mettre du liniment. C'est sûr que la couche lavable est plus épaisse mais ça n'a pas l'air de la gênée alors qu'elle n'était qu'en jetable. Je trouve les lavables plus jolies et plus besoin de rajouter une culotte en tissus pour rentre la couche jetable plus esthétique sous ses robes. Bref j'ai changé de couches suite à une réunion d'information où on pouvait tester les lavables et je ne regrette pas. Je me faisais de mauvaises idées basées sur des rumeurs ou des articles comme celui-ci.

Miz 26/06/2014 09:29

Super !

sophie 21/09/2013 08:06

Moi j'utilise des couches lavables. les 2 plus grands en ont eu et la 3eme en a. c'est vrai qu'on les change un peu plus souvent mais bon. quand à l'entretien c'est difficile. et mes enfants ont toujours eu les fesses moins rouges avec des couches lavables qu'avec des jetables!