Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Début de blogeuse

Début de blogeuse

Ca fait longtemps que j'en ai envie. Alors je me lance. Hoo je suis loin d'avoir un style parfait. Ni un orthographe sans fôtes (on fait au mieux). Mais j'avais envie de créer cet espace pour vous faire partager mes expériences, mon ressenti, mes avis mais aussi mes coups de gueule. Je ne prétends pas détenir la science infuse mais je vous fais part de mon chemin tortueux dans les méandres de la maternité, de la puériculture et de l'éducation...

Oui oui tortueux. Parce qu'à partir du moment où le petit + s'affiche sur le test de grossesse notre vie est chamboulée. On se pose des milliers de questions. Et dès qu'on apprend la bonne nouvelle à nos proches, on est bombardé d'autant de conseils, d'avis et de jugements. C'est encore pire lorsque notre ventre pointe le bout de son nez : chacun, connu ou inconnu, y va de son petit commentaire. Il ne faudrait quand même pas boire du coca, c'est mauvais pour le bébé. Oulàlà, tu ne manges pas assez/trop. Je vous passe la liste, ça serait trop long. Et encore j'ai arrêté de fumer avant de tomber enceinte. Je plains sincèrement les femmes enceintes qui n'ont pas réussi à arrêter cette drogue et qui ont dû souffrir des commentaires désobligeants de tout un chacun alors qu'elles-mêmes culpabilisaient suffisamment.

Je m'égare. Bref des conseils j'en ai eu. Trop. De quoi m'en faire perdre mon latin, de me faire douter de moi, de mon bébé. Jeunes parents, mon mari et moi avons toujours essayé de faire au mieux mais parfois en nous mettant trop la pression et en oubliant d'écouter notre bébé et notre instinct. Il ne faut pas trop prendre notre fille dans nos bras, elle risque de s'habituer. Il faut la laisser pleurer pour dormir, sinon elle va prendre de mauvaises habitudes. Il faut la laisser hurler pour qu'elle se rendorme afin qu'elle apprenne que la nuit, papa et maman dorment. Il faut espacer les tétées, la mettre dans la poussette plutôt que de la porter, lui donner un biberon de lait en poudre pour qu'elle fasse nos nuits, etc etc. Parfois on s'est perdu dans cette flopée de conseils, tous donnés avec de bonnes intentions. Et on a essayé deux, trois trucs dont nous n'étions pas convaincus, mais la fatigue aidant... On s'en est mordu les doigts. Et maintenant, on s'écoute, nous, notre bébé et on vit les choses plus sereinement. Mais on tâtonne toujours. La méthode infaillible n'existe pas (celui qui la trouvera sera riche :p).

Alors j'ai créé ce blog. Non pas pour vous dire quoi faire. Mais pour vous faire partager notre expérience, vous donnez mon point de vu et qui sait, peut être pourrais-je vous aider un peu ? ;)

xo

Chloé 06/03/2013 19:01

Ohhhhhhhhh que je me reconnais dans ton récit !!! Surtout dans cette flopée de conseils...

Gaëlle 06/03/2013 17:56

J'ai eu la chance (?), de ne pas avoir à subir ces mille et un conseils, peut-être est-ce du à mon côté sauvage, ou à un éloignement, affectif ou géographique, des personnes censées les donner. J'en ai entendu quelques uns, subis une fois ce que je qualifierai de "violence éducative" sur un nouveau-né (ma belle-mère, alors que nous étions en visite chez elle, Gabriel hurlant (faim, pic de croissance, mal-être?), s'était vu isolé dans la chambre afin qu'il s'y calme, à quelques semaines à peine, sans qu'on me demande à moi, sa mère, ce que j'en pensais).
Je crois que mon plus grand "adversaire", c'est le papa! Pro-tétine (longue engueulade à ce sujet-là Gabriel bébé, j'ai fini par céder, mais Gabriel m'a soutenue, j'étais obligée de la "bloquer" avec son doudou pour qu'elle reste en place -5 minutes-, et deux semaines après ça, il trouvait son pouce... Pour lui, c'est le passage aux farines dans les biberons du soir qui ont permis à Kassandra de faire ses nuits à peut-être 1.5 mois, du coup, je l'entends me redire ça si le petit C. ne fait pas rapidement ses nuits, autant dire que j'espère qu'il sera aussi cool que Gabriel (si je ne l'avais pas réveillé les nuits pour lui donner le sein sur conseil des sage-femmes (il avait perdu plus de 10% de son poids les jours suivants sa naissance) la première semaine, il aurait fait ses nuits tout de suite -j'ai vite abandonné les tétées nocturnes...), ou alors que je vais mettre au point une technique d'enfer pour palier aux réveils nocturnes (j'envisage l'achat d'un berceau pour le cododo...)

Bref, premier commentaire un peu long et décousu! Des bises!

Mizounette 06/03/2013 18:33

Haaaa les blédines ! Une grande invention ca ! Ne le laisse pas te convaincre de passer au LA pour pouvoir dormir la nuit. Mais il trouvera peut etre tellement beau les tétées entre maman et le petit C que tu n'auras pas ce soucis (je parle en connaissance de cause ;) )